Hubert Munier

, par jacques

Qui est réellement Hubert Munier ?

Le paysagiste préféré des collectionneurs lyonnais ? Un naturaliste forcené œuvrant de longues journées sur chaque coin de verdure, chaque bout de rocher ? Mais aussi un homme qui sait nous surprendre et nous provoquer par son tournant soudain vers le portrait et les nus ? Un mystique atomiste qui, quel que soit le sujet, procède de « l’abolition des sentiments » pour « accueillir l’infiniment grand et l’infiniment petit tels qu’ils sont donnés » comme le diagnostiquait Jean-Jacques Lerrant ? Un absolutiste du regard aiguisé, à la loupe, jusqu’au vertige de la contemplation ? Un dessinateur d’une puissance et d’une maîtrise exceptionnelles dans la lignée des Dürer et Mantegna ? Un timide qui récuse les effets de style, la touche qui « impressionne », les expirations du moi ? Un « solidaire » qui cherche patiemment et nous fait partager les voies de l’harmonie et de la sérénité ?

Nature, nature ! Paradoxalement Munier ne met jamais d’humains dans ses natures. En revanche ses portraits sont comme des paysages habités, des territoires vivants, craquelures de visages paysans, rugosités des mains, vallonnements de chairs tendres. Portraits donnés tels des paysages. « On en reçoit l’évidence dans l’œil et l’esprit » (JJL).

Mais entre nous et la toile, quel mystère, quel désir inassouvi de connaissance, quel vertige conceptuel ! Serait-ce comme pour la « vérité » scientifique : plus on s’en approche et plus on s’en éloigne ! Ici plus on s’approche de la nature, sans fard, donnée pour une banale évidence, irriguée de lumière et plus elle se charge de nos émotions : est-ce bien réel ? quelle est ma place, mon destin dans cet univers-là ? d’où vient ce sentiment d’étrangeté ? est-ce seulement un arbre ? est-ce seulement une femme ?

La Collection de la Praye présente en septembre une sélection d’œuvres récentes d’Hubert Munier, à la fois peintures et dessins, paysages et portraits, toujours nature et nature.

Et l’artiste a invité le sculpteur Dominique Bajard à présenter certaines de ses œuvres, raku ou bronze de grande qualité : une contre-danse saisissante entre Nature et Culture. Voir l’artiste.

Autres œuvres exposées : Aubanel, Avril, Bourrat, Combet-Descombes, Cottavoz, Couty, Dulac, Geormillet, Giorda, Golay, Mouala, Peizerat, Pelloux, Raine, Riba, Schoendorf, Vidon.

  • Jacques Fabry

voir la fiche de l’artiste


Œuvres présentées