Biographie

, par pierre

[**Patrice Giorda*] est né à Lyon en 1952. Remarqué très tôt, notamment dans la sélection internationale de la XIIIème Biennale de Paris en 1985, il n’a cessé d’affirmer sa singularité de peintre au sens classique. Sa figuration, loin des avant-gardes qui tournent le dos à la Peinture, demeure néanmoins absolument contemporaine. Sa représentation symbolique de la nature ou de l’homme dépasse les simples paysages, scènes, portraits ou natures mortes. La réalité est enrichie par la mémoire et la permanence d’une quête que Giorda qualifie comme un « creusement de l’être ». Avec une grande exigence formelle, spirituelle et poétique, Patrice Giorda mêle réel et imaginaire, universel et singulier. Il accorde l’inaccordable : les beautés éclatantes de la lumière et des couleurs et la profondeur des ombres de la solitude.

En 1980, première exposition chez Jeannine Bressy à Lyon.

En 1982, rencontre avec Daniel Templon. Il s’ensuivra une collaboration d’une dizaine d’années jalonnées d’expositions à Paris, en Suède, aux Etats-Unis et diverses biennales et foire internationales d’art contemporain.

En 1984, séjourne un an à Florence.

A partit de 1992, expose à Naples, à Dresde, à Lyon avec Patrick Martin et à Nice avec Pierre Colt qui le présente régulièrement à la FIAC.

A partir de 1997 travaille avec Véronique Smaggh à Paris, Alice Mogabgab à Londres et Beyrouth, Olivier Hough à Lyon et Serge Emiliani à Dieulefit.

En 2000 séjourne au Portugal pour peindre une série de 27 panneaux d’azulejos sur les fables de La Fontaine.

En 2007 expose chez Yves Guigon à Paris, Paul Gauzit et Françoise Basson à Lyon