Jean Raine : Intimité et nécessité

, par Jean

[*Vernissage*] le samedi 14 avril 14.00 - 20.00
[*Exposition*] du 14 avril au 20 mai
Vendredi & samedi de 13h à 19h, les autres jours sur rendez-vous.

Raine a tout livré de lui-même, désintéressé jusqu’à se perdre dans les couloirs de l’histoire de l’art sans jamais en prendre ombrage.
Stéphan Lévy-Kuentz, 1993

L’heure n’est-elle pas venue aujourd’hui d’analyser comment [l’œuvre de Jean Raine] se situe dans COBRA, l’un des mouvements les plus violents et virulents de l’après-guerre, dont Raine fut l’un des membres actifs ?
Bertrand Puvis de Chavannes,1995

… un artiste tourmenté qui s’est imprégné de l’esprit du surréalisme et a donné libre cours à une force imaginative peu commune (…), laissant à son psychisme inventif la toute puissance.
Claude Lorent, 2010

L’artiste qui porta à son ultime limite, l’extrême singularité COBRA.
Jacques Fabry, 2012

L’exposition de la Collection de la Praye présente une sélection d’œuvres emblématiques mais encore peu montrées, parmi lesquelles nous avons privilégié les expressions graphiques (dessins, encres), là où l’intimité et la nécessité de l’écriture se présentent dans leur évidente nudité charnelle.